Rapport analytique et prospectif 2018

 

Rap 2018Le rapport analytique et prospectif (RAP) 2018 est un cadre commun concerté pour la programmation et le développement d’offres d’enseignement et de formation dans le Bassin de Huy-Waremme pour une période de trois ans (2019-2021).

C’est une formidable avancée qui offre aux opérateurs d’enseignement et de formation du Bassin un socle partagé d’informations et d’orientations stratégiques pour le développement du Bassin.

Ainsi, le diagnostic établi par les membres de l’Instance, lors de l’Assemblée extraordinaire du 25 septembre 2018, identifie 53 métiers prioritaires pour le Bassin. Parmi ces métiers, 32 sont des métiers clés pour le développement de l’offre du Bassin.

 

 

 

 

Autres apports du RAP 2018

Il met en visibilité l’offre « croisée » et la lie à des métiers. Depuis plus de vingt ans, le politique demande cette visibilité afin de pouvoir piloter l’offre d’enseignement et de formation. C’est dorénavant chose faite. Le diagnostic propose également 63 recommandations en matière d’adaptation de l’offre aux réalités socio-économiques du Bassin. Ces recommandations portent sur 6 thèmes : 1) Orientation, promotion des métiers et des filières techniques et professionnelles (10) ; 2) Alternance et places de stage (9) ; 3) Equipement et ressources (10) ; 4) Compétences spécifiques et transversales (15) ; 5) Recommandations au SFMQ (9) ; 6) Autres thématiques (10).

Certes, la fourniture des données aux Instances Bassin reste complexe et difficile à gérer, malgré les initiatives développées avec l’IWEPS d’explication de l’importance de ces données pour les missions des Instances. Ce n’est pas toujours évident pour un opérateur de confier ses données à un organisme tiers qui va les traiter et les analyser. Il faut donc poursuivre le développement de la confiance et mettre en place un système performant de centralisation des données.

Grandes avancées du RAP 2018

Le RAP 2018 repose sur une nomenclature métiers commune/partagée et des tables de correspondance avec les nomenclatures des options ou formations des opérateurs. L’Assemblée des Instances Bassin a décidé d’adopter le ROME V3 comme langage commun. La structure des RAP 2018 est également harmonisée. Cela permet de réaliser des comparaisons des données des Bassins.

La perfection n’étant pas de ce monde, pour le prochain RAP complet, il faudra veiller à améliorer les données relatives aux besoins des entreprises.

Aux opérateurs de s'en saisir

Maintenant, il faut que les opérateurs d’enseignement et de formation s’approprient ce très intéressant rapport sur le Bassin de Huy-Waremme et l’intègrent dans leur fonctionnement.

Nous leur lançons un appel pour qu’ils alimentent spontanément la réflexion et le diagnostic de l’Instance en faisant remonter leurs réalités, soit par le biais de leurs membres, soit en interpellant directement l’IBEFE de Huy-Waremme.

 

Partager cette page

Poster sur FacebookPoster sur Google PlusPoster sur Twitter