Foire aux outils sur la mobilité

Table ronde Mobil'IdéesDans le cadre de sa réflexion sur les actions à mener pour lever les freins à l’emploi et à la formation, le Comité Subrégional de l’Emploi et de la Formation de Huy - Waremme a organisé le 30 mai 2013 une table ronde et une foire aux outils « Mobil’idées » sur la mobilité. Cette manifestation a eu lieu de 9h à 12h30 au Centre d’Économie Sociale à Tihange. Il s’agissait de mettre en évidence toutes les possibilités et alternatives existantes sur le territoire qui touchent à « la mobilité». C’est environ 80 professionnels de la formation, de l’insertion, de la mobilité et du développement local qui ont consacré une matinée à se concerter sur la façon d’améliorer la mobilité des publics en insertion et des travailleurs. Une occasion unique d’échanger sur des bonnes pratiques « mobilité », d’envisager leur mise en œuvre ou généralisation à Huy-Waremme mais aussi pour « outiller » les employeurs et les professionnels de l’insertion ou de la formation dans ce domaine. Cette table ronde était également ouverte au grand public. La finalité était de réfléchir ensemble aux actions à mettre en œuvre pour améliorer la mobilité sur notre territoire pour que cela bouge !

L'enquête

Dans le cadre de la préparation de la table ronde, le CSEF a réalisé un sondage auprès des acteurs de l’insertion, de la formation et des entreprises sur la façon dont ils appréhendent la mobilité. 26 opérateurs de formation/insertion et 14 employeurs ont répondu aux questions. Les résultats ont été présentés et exploités dans les débats thématiques en vue de trouver des solutions à des problèmes concrets pour notre région. Téléchargez les résultats des sondages sur la mobilité, réalisés par le CSEF de Huy-Waremme

Les 3 thématiques en débat

Perspectives

Quelles sont les actions prioritaires qui se dégagent de la table ronde ?

Les acteurs locaux sont en demande de concrétisation d’actions car les diagnostics et analyses des problèmes sont faits. La conclusion est qu’il est nécessaire de poursuivre des travaux sur les 3 priorités d’action qui ont été dégagées le 30 mai, à savoir :

  • La création de modules et outils communs adaptés pour travailler la mobilité avec le public en insertion. Une dizaine d’opérateurs se déclarent intéressés et prêts à s’investir dans cette action.
  • La création d’une structure de coordination des initiatives locales de mobilité : elle aurait notamment pour mission de rechercher des synergies, de mettre en place des relations-collaborations entre les différents moyens déjà opérationnels (Taxi sociaux et transports en commun, Covoit’Stop, vélos du GAL Burdinale-Mehaigne, …).
  • Travailler le développement de plans de mobilité pour les zonings de Villers-Le-Bouillet (demande IFAPME-Epricuris) et de Tihange (proposition de la Centrale nucléaire d’élargir à d’autres son plan de mobilité).

 

Dès le mois de septembre, le CSEF va poursuivre ses actions.