Mise au vertLe 13 octobre 2017 se tenait une Assemblée Générale extraordinaire. Une trentaine de membres de l’Instance étaient présents pour définir une nouvelle liste de métiers prioritaires et de recommandation pour améliorer l’offre de formation et d’enseignement qualifiant (EF) du bassin. C’est dans une ambiance constructive et sereine que les membres de l’Instance se sont prêtés au jeu… Coup de rétro sur la mise au vert de l’Instance pour une matinée de travail fructueux.

L’objectif de la journée : choisir les métiers prioritaires pour la programmation de l’offre EF et des recommandations pour que cette offre rencontre au mieux les besoins du bassin. Si le programme s’annonçait sévère et fastidieux, c’est pourtant dans une bonne ambiance que le travail a été réalisé. Après un cadrage de la journée par la Présidente de l’Instance, Françoise Wibrin, les membres de l’Instance se sont mis en action.

Première partie : un tour de carrousel pour les métiers

Six animateurs portaient chacun un secteur : agronomie, industrie, construction, économie et autres secteurs, service aux personnes et, enfin, hôtellerie et alimentation. Selon le principe du groupe carrousel et du speed-meeting, les membres eurent 7 à 8 minutes pour décider, en groupe, des priorités métiers dans chacun des secteurs. Pour les métiers sélectionnés comme prioritaires, chaque groupe devait définir un statut (créer/soutenir/adapter) en précisant le type d’opérateur (formation initiale/formation pour adultes/accompagnement adapté) le plus adéquat. Il s’agissait donc de prioriser mais également de contextualiser la réflexion autour du métier rendu prioritaire. Cette technique a permis à tout le monde de participer et de se concerter sur tous les secteurs. Après une mise en commun des réflexions, une liste d’une vingtaine de métiers prioritaires, à développer dans le bassin Huy-Waremme, a pu être établie.

Deuxième partie :   une plus grande polyvalence

Sur base de l’ensemble des recommandations relevées tout au long du processus (recommandations 2016, état des lieux socioéconomique 2017, état des lieux 2017 de l’offre, résultats de l’enquête auprès des opérateurs de formation, d’enseignement et des entreprises), les membres de l’Instance ont mis en évidence des points d’attention qui seront considérés comme les recommandations 2017 de l’IBEFE. Ces recommandations portent sur différents aspects comme l’orientation ; la promotion des métiers, des filières techniques et professionnelles ; les places de stage et alternance ; les équipements et ressources ; les recommandations au SFMQ, …

Bien que plus formel, ce deuxième temps de réflexion fut riche en suggestions intéressantes. C’est l’idée de polyvalence des travailleurs qui a le plus souvent été préconisée.

La synthèse analytique et prospective 2017 comprenant ces nouvelles recommandations et ces métiers prioritaires est d’ores et déjà disponible sur le site de l’Instance.

 

 
 

Partager cette page

Poster sur FacebookPoster sur Google PlusPoster sur Twitter