Actions

Actions réalisées par l'Instance BEFE de Huy-Waremme.

 

MPER 2014

 

 

Pour rappel, l’ensemble des Comités Subrégionaux de l'Emploi et de la Formation a réalisé une analyse de 20 métiers techniques en vue de répondre au double questionnement : Le métier est-il porteurs d’emploi ? Les élèves sont-ils rares dans les sections qualifiantes débouchant sur ce métier ? Une étude se présentant sous la forme de fiches par métier apporte des éléments de réponse à ce questionnement.

 

En 2014, les CSEF étendent l’analyse et la réflexion à la formation professionnelle des adultes (Forem Formation, Enseignement de Promotion sociale et IFAPME), comme demandé lors de la présentation de l’étude en avril 2013 au CESW.

 

 

 

 

Le 30 septembre 2015, une matinée d’échanges et de réflexions autour de la démarche d’orientation a réuni, au Centre des Métiers du Patrimoine de La Paix Dieu, plus de 170 professionnels – principalement chefs d’établissements scolaires secondaires et agents de Centres PMS – concernés par l’orientation et l’information sur les études et les professions.


Un nouveau décret impose désormais aux écoles secondaires de consacrer un minimum de trois journées, dans le courant du premier degré, à développer des activités de maturation du projet d’orientation de l’élève.
 

La plateforme orientation est constituée de 3 groupes de travail

Groupes de travail de la plateforme orientation

L’Instance de pilotage inter-réseaux de l’enseignement qualifiant - IPIEQ (Chambre Enseignement) de Huy-Waremme a organisé le 23 février 2015 une journée de sensibilisation aux filières et métiers techniques à destination des maîtres en formation à Huy.

Cette journée avait pour buts d’amener ces futurs instituteurs à se faire une représentation plus correcte et plus complète de l’enseignement  technique et professionnel, de lutter contre la perception négative des filières qualifiantes et de compléter leur information sur les structures de l’enseignement secondaire.

Le 16 mai 2014, les Comités subrégionaux de l'emploi et de la formation (CSEF) ont organisé une matinée d'information et d'échanges sur les clauses sociales dans les marchés publics.

Plate-forme des acteurs de l'alphabétisation

Le Comité Subrégional de l'Emploi et la Formation (CSEF) a mis sur pied, dès 2012, une plateforme "Alpha", dans le but de répondre plus efficacement aux besoins en alphabétisation de l'arrondissement Huy-Waremme.

La plateforme se réunit régulièrement (4 ou 5 fois par an) et organise chaque année une matinée de réflexion sur une thématique particulière.

Elle est constituée d'acteurs du secteur de la formation, de l'alphabétisation et d'acteurs sociaux tels que les Plans de Cohésion Sociale.

Les CSEF de Huy-Waremme, Liège et Verviers, en partenariat avec le CESW ont invité leurs membres et leurs opérateurs de formation et d’insertion à une matinée d’information sur le transfert des compétences entre l’Etat fédéral et les entités fédérées en matière d’emploi, le vendredi 24 janvier 2014 au CESW.

Assemblée Générale CSEF de Huy-Waremme photo 1C’est dans les locaux de « La Grange » aux Avins que le CSEF de Huy-Waremme a organisé sa traditionnelle assemblée générale des acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion de Huy-Waremme. En 2013, notre assemblée avait pour principal objet la clôture du projet européen « Concert’Action » et la définition de nouvelles perspectives dès 2014.

A la demande des opérateurs locaux de l’emploi et de la formation, madame LIBERT, Coordinatrice pour la conférence des Elus MCH, a ouvert les réflexions de cette assemblée en nous présentant le projet de schéma de développement territorial pour l’arrondissement de Huy-Waremme.

Deuxième édition

Cette deuxième rencontre était organisée dans la salle J. BREL à Wanze, le 6 décembre 2013. Au cours de la matinée, les animatrices de la rencontre ont accueilli et mis en relation environ 90 professionnels de l’Insertion Socio-Professionnelle (ISP), de la santé et du handicap. Les participants étaient uniquement des professionnels à la recherche de nouveaux partenaires ou de nouvelles collaborations pour améliorer l’accompagnement des publics fragilisés. Parmi les participants, on trouvait des conseillers du Forem, des agents d’insertion, des coordinations pédagogiques, des CPAS,…

Panel d’initiatives menées en Wallonie à destination du Public Éloigné de l’Emploi (PEE)

Le projet européen Concert’Action, mené sur l’ensemble de la Wallonie (2007-2013), vise l’élaboration et la mise en œuvre de notes d’orientation intégrées, concertées dans chaque sous-région. Il rassemble dans chaque territoire le Comité Subrégional de l’Emploi et de la Formation, la Direction générale Emploi (Service des Relations Partenariales) et les acteurs de l’insertion, dans le but d’avoir un impact positif sur l’intégration socioprofessionnelle du public éloigné de l’emploi.

Le 5 décembre 2013, les 11 CSEF et Services des Relations Partenariales organisaient une matinée de découverte et de dissémination d’un panel d’outils, événements, méthodologies,…élaborés grâce au soutien du Fonds Social Européen.

Rencontre des acteurs du GAL Burdinale-MehaigneLe Comité Subrégional de l'Emploi et de la formation (CSEF) de Huy-Waremme, le GAL Burdinale-Mehaigne ainsi que les ADL de Wanze, Braives et Héron ont échangés sur les initiatives et spécificités de développement local, d’emploi, d’insertion professionnelle propre à leur territoire.

La matinée a été rythmée par la présentation des 5 organisateurs, de leurs missions en cours et à venir. Ensuite le projet de ' conserverie mobile ' a été introduit . Suivi d’une séance de questions/réponses.

Séminaire de réflexion: 'Quelles politiques croisées 'Enseignement-Formation-Emploi' mener pour le territoire de Huy-Waremme?'

Le Comité Subrégional de l’Emploi et de la Formation de Huy-Waremme vous a invité à un séminaire de réflexion sur les politiques croisées « Enseignement-Formation-Emploi » prioritaires pour le territoire, le 08 novembre 2013 au CAF.

La réflexion sera menée au départ de l’étude « Métiers Porteurs? Élèves Rares? » réalisée fin 2012 par les CSEF de Wallonie (voir description).

Le but de cette rencontre était de définir des priorités pour 2014-2016 au départ d’une analyse partagée et d’une définition concertée des domaines porteurs pour le territoire de Huy-Waremme. Au terme de la matinée, il s’agira d’être en mesure d’impulser des axes de travail et des projets futurs.

Etat des lieu de l'offre et des besoins en matière d'alphabétisation à Huy-Waremme, réflexion sur les passerelles à mettre en place

La 2ème matinée de réflexion organisée, le 17 septembre 2013, par la plateforme alpha de Huy Waremme, au Centre culturel d’Amay, a réuni une quarantaine de partenaires autour de « l’état des lieux de l’offre et des besoins en matière d’alphabétisation, réflexion sur les passerelles à mettre en place ».

Cette présentation a été suivie d’une foire aux outils pour présenter les opérateurs de ce secteur actifs sur le territoire.

Un constat interpellant ressort (et pourrait être le prochain objectif de la plateforme ??), il y a un besoin, une demande dans ce secteur. Différentes formations sont mises sur pied et pourtant les personnes ne s’y rendent pas ??? Quel est le maillon manquant ?

Choisir son métier sans préjugé!

Girls day Boys dayDes animations pendant l’année et une matinée en entreprise pour élargir tes horizons professionnels. Le CSEF de Huy-Waremme a participé à la première opération « Girls day Boys day » portée par le service « Egalité des chances de la Province de Liège » pour la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le CSEF a accompagné une classe de 2ème année du secondaire de St Roch Ferrières tout au long de cette action. Ils ont eu l’occasion de rencontrer deux témoins exerçant un métier « atypique » pour leur genre, à savoir un homme « sâge-femme » et une physicienne exerçant la Direction de la Maison de la science. Ce fut de belles rencontres qui ont permis de prendre conscience et de mettre en balance les préjugés et stéréotypes de genre que l’on peut avoir.

 

Etat des lieux de l’offre scolaires des filières techniques et professionnelles, en regard avec l’offre d’emploi des secteurs concernés.

Contexte et objectif

Depuis la naissance des IPIEQ, divers travaux ont mis à jour une variable qui interpelle : s’il y a bien des métiers porteurs et des filières qui y mènent droit, la question de l’approvisionnement (donc de l’orientation) est problématique.

« Egalité des Chances et Diversité dans l’Emploi et la Formation en Wallonie : apports théoriques, échanges, outils et perspectives en 2013»

28 mars, 23 mai, 24 septembre : 3 dates, 3 lieux.

Rallye organisé par les CSEF du Luxembourg belge, de Charleroi, Huy- Waremme, de la Région du Centre, Mons, Mouscron-Comines, Namur, du Brabant wallon, Verviers et leurs partenaires.

Les Comités Subrégionaux de l’Emploi et de la Formation mènent des actions en matière de diversité et d’égalité des chances depuis plusieurs années. Les différentes formes de discriminations (genre, origine, handicap, âge, qualification) constituent de réels freins au parcours d’insertion socioprofessionnelle du demandeur d’emploi, particulièrement lors de la recherche d’un stage ou d’un emploi. Suite à plusieurs travaux publiés récemment et dans une volonté d’informer, de sensibiliser et d’outiller davantage les professionnels de terrain sur ce thème, 9 CSEF ont décidé de rassembler autour de plusieurs événements, tant les opérateurs de formation et d’insertion que les entreprises, les organisations syndicales et les autorités compétentes.

Cadre institutionnel, politique, théorique et outil

Le 28 mars 2013

Programme de la journée

Logo Chambre Enseignement de Huy-Waremme

Objectifs et perspectives

 

Le Décret du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 30 avril 2009 relatif à la création d'Instances de pilotage inter-réseaux de l'enseignement qualifiant (IPIEQ) et à l'octroi d'incitants visant un redéploiement plus efficient de l'offre d'enseignement qualifiant dans une perspective de développement territorial tel que modifié par les Décrets du 17 octobre 2013 modifiant diverses dispositions en matière d'enseignement obligatoire et de promotion sociale (M.B. 28/10/2013) et du 11 avril 2014 modifiant le fonctionnement des instances de pilotage inter-réseaux de l'enseignement qualifiant (M.B. 07/08/2014) a mis en place dix Chambres Enseignement, une par bassin. Ledit texte précise que la Chambre Enseignement est un lieu d'information et de délibération entre les réseaux d'enseignement et les représentants du monde socioéconomique d'une zone en matière d'offre d'enseignement. Ses échanges sont éclairés par les apports de l'Instance du Bassin EFE, en particulier par la liste des thématiques communes définie par ledit bassin et la structure de l'offre au sein de celui-ci.

La Chambre Enseignement contribue à l’harmonisation de l’offre d’enseignement qualifiant de son territoire. Afin d'améliorer les chances d’insertion, sur le marché de l'emploi, des élèves et des jeunes issus des filières qualifiantes, il est nécessaire de soutenir les options économiquement porteuses et d'éviter une dispersion de l’offre, tant à l’intérieur qu’entre les différents réseaux afin de renforcer la collaboration, les complémentarités, les spécialisations au 3e degré de l'enseignement technique et professionnel de plein exercice et en alternance (art. 49).

Le redéploiement de l’enseignement qualifiant ne peut se concevoir sans une indispensable revalorisation de celui-ci qui doit cesser d’être perçu comme une relégation pour devenir l’outil d’un projet personnel raisonné et porteur. La revalorisation de l’enseignement technique et professionnel passe donc aussi par une meilleure orientation des jeunes, par une logique de concertation entre tous les acteurs du secteur de l'enseignement et de la formation, par l'instauration d'une confiance mutuelle entre l’ensemble des établissements scolaires des différents réseaux, par une collaboration accrue avec les Centres de Technologies Avancées (CTA) et les Centres de Compétence (CdC).

Dans le cadre de plans de redéploiement quadriennaux, la Chambre Enseignement a donc pour objectif de produire une dynamique de redéploiement progressif, cohérent et structuré de l’offre d’enseignement qualifiant du Bassin de Huy-Waremme (Zone 3) en :

  • Sensibilisant les représentants du monde scolaire à la réalité socioéconomique régionale et locale ;

  • Promouvant une logique de concertation et de co-responsabilisation inter et intra-réseaux entre les différents acteurs de l'enseignement qualifiant du bassin ;

  • Ajustant progressivement, grâce aux incitants prévus par le décret, l’offre d’enseignement qualifiant avec les pôles de développement socioéconomique du bassin.

Par ailleurs, la Chambre Enseignement peut initier ou participer à des projets ayant pour objectif la promotion, en inter-réseaux, de l'enseignement technique et professionnel. 

Administrativement, les Chambres Enseignement, bien qu’intégrées au dispositif bassins EFE, relèvent de la Direction Relations Écoles-Monde du Travail (DREMT), une direction de la Direction générale de l'Enseignement obligatoire (DGEO) du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les Chambres Enseignement fonctionnent sur base du Décret précité et de leur règlement d'ordre intérieur.

 

Composition et mode de prise de décision de la Chambre Enseignement de Huy-Waremme

 

Membres effectifs

  • 4 représentants des Conseils de zone concernés (confessionnel/non-confessionnel) ; soit 8 membres

  • 1 représentant de chaque Comité de concertation (confessionnel/non-confessionnel) ; soit 2 membres

  • 5 membres de la Chambre Emploi – Formation (président, 2 représentants des travailleurs, 2 représentants des employeurs)

  • 1 représentant du FOREm

  • 1 représentant de la Direction générale de l’Enseignement obligatoire

  • 5 représentants des Syndicats de l’Enseignement

 

Membres associés

  • 2 représentants de l’Enseignement spécialisé 

  • 2 représentants de l’Enseignement de promotion sociale 

  • 2 représentants du Conseil zonal de l’Alternance

  • 1 représentant de l’IFAPME

  • 1 représentant du Conseil zonal des CPMS


La présidence et la 1e vice-présidence sont assumées par un représentant des Conseils de zone ou des Comités de concertation. Afin de garantir l'alternance des caractères d'enseignement, ce mandat est annuel. La 2e vice-présidence est assurée par le président de la Chambre Emploi – Formation.

 

Prise de décisions


Les décisions sont prises par consensus des membres effectifs. Si le consensus ne peut être atteint, les décisions sont prises à la majorité absolue des membres effectifs présents à l'exception des représentants du FOREm et de la DGEO.

Concernant les actions de valorisation, les décisions sont prises par consensus des membres présents.

 

Plan de redéploiement quadriennal


Tous les 4 ans, la Chambre Enseignement, éclairée par le travail de Comités d'accompagnement élabore un plan de redéploiement de l'offre scolaire qualifiante et propose l'attribution d'incitants pour :

  • Le maintien d’options faiblement fréquentées ;

  • La fermeture d'options ;

  • La création d'options.
      

Dans son processus de sélection des projets qui seront, par la suite, présentés au Gouvernement par l'Administration, la Chambre Enseignement tient notamment compte de :

  • La correspondance avec les thématiques communes du bassin ;

  • La cohérence et la pertinence du projet au regard de l’offre de formation ;

  • L’utilisation d’outils pédagogiques de formation existant (CTA, CdC, etc.).


Les incitants consistent, entre autres, en :

  • L’octroi de périodes complémentaires aux périodes-professeurs ;

  • La possibilité d'obtenir certaines dérogations aux normes de maintien et de création ;

  • L’octroi d'un statut de priorité d’accès au Fonds d'équipement.