Les marchés du travail et de la formation ont-ils un genre ? La mixité professionnelle en question

On a beau être à l’ère du numérique et au début d’un nouveau millénaire, les hommes et les femmes se répartissent toujours de façon sexuée dans les différents secteurs d’activités. Malgré un arsenal de lois sur l’égalité et la non discrimination, la mixité n’avance qu’à petit pas dans notre société.

Aux alentours du 8 mars, les médias et organisations se penchent beaucoup sur cette question dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, et non la journée de la femme !

Le 8 mars 2023 semblait, à l’IBEFE de Huy-Waremme, une date tout indiquée pour sortir un nouvel outil mais l’Instance et ses Chambres portent tout au long de l’année une attention particulière à cette question de mixité, que ce soit dans les avis, dossiers et projets. Et ce depuis sa mise en place.

Quoi de neuf depuis l’état de la question réalisé par la Chambre Emploi-Formation en fin 2017 ?

Un peu plus de cinq ans après la journée rencontre sur la question de la mixité professionnelle, l’IBEFE de Huy-Waremme propose un outil de sensibilisation et de réflexion pour travailler la question emploi/formation et genre.

Elle édite un baromètre de la mixité dans le Bassin de Huy-Waremme. Cet outil a pour objet :

  • D’identifier quelles sont les évolutions enregistrées sur les marchés du travail et de la formation, principalement dans notre Bassin.
  • D’informer les opérateurs locaux sur la situation et les conscientiser.
  • De mettre à disposition un outil d’information.

Vous pouvez télécharger l’animation du baromètre et/ou la présentation de ce baromètre. Nous vous conseillons de faire les deux.

Télécharger le baromètre

Quelques explications sur l’outil

Le baromètre offre une exploration de grands indicateurs du marché du travail et de la situation de la formation initiale et des adultes.

Que disent ces grands indicateurs ? Où sont les femmes sur le marché du travail et dans la formation ? Quelles sont les évolutions depuis 2016  ?

Ce sont quelques-unes des questions abordées.

Des constats interpellants mais aussi des pistes de travail

La réalisation du baromètre a permis de dresser un ensemble de constats interpellants pour les acteurs de l’emploi, de l’enseignement et de la formation.

La mixité professionnelle progresse beaucoup trop lentement au regard des besoins de notre société. La ségrégation horizontale du marché du travail est une des principales causes des inégalités salariales, mais aussi en termes de pension entre hommes et femmes. De plus, de nombreux métiers traditionnellement genrés sont en pénurie.

Mais, des pistes de travail et des outils existent pour travailler la question de genre. Encore faut-il que les acteurs s’en saisissent ! La relative inertie des acteurs, est-elle due à un manque de conscience des effets néfastes de l’absence de mixité professionnelle ?

Cependant, tout n’est pas sombre dans les évolutions relevées par le baromètre mais il y a encore du chemin à parcourir pour apprendre à regarder au-delà des clichés sexués afin de reconnaître et de valoriser les compétences de chacun.e.

L’IBEFE de Huy-Waremme formule l’espoir que cet outil contribuera à la prise de conscience des acteurs et favorisera leur passage à l’action.

La mixité dans l’enseignement qualifiant

Même si la société s’ouvre et évolue, la part des filles dans l’enseignement des métiers manuels et/ou scientifiques reste marginale. Pourquoi? La réponse dans la vidéo du Mois du Qualifiant.

Pour en savoir plus sur les données ou le baromètre, vous pouvez contacter Mmes Bay et Wijnandts, ibefehw[at]gmail.com.