Actions

Actions réalisées par l'Instance BEFE de Huy-Waremme.

Une collaboration entre enseignants du primaire et du secondaire pour éveiller les élèves de 5e et 6e primaires aux techniques et aux sciences

Fiches d'activités illustration
Ces 21, 28 et 30 janvier 2020, à l’initiative de la Chambre Enseignement de Huy-Waremme, des enseignants issus de 5 écoles primaires et de 6 écoles secondaires du Bassin de Huy-Waremme se sont rencontrés pour élaborer des fiches d’activités techniques.

En tout, ce n’est pas moins de 21 situations d’éveil technologique qui ont été ainsi développées dans des domaines variés allant de l’agronomie (ex. bouturage) aux sciences (ex. les volcans) en passant par des fiches permettant de mobiliser plusieurs disciplines (mathématiques, sciences, éducation par la technologie) pour arriver à des réalisations concrètes comme un nichoir.

 

Réalisation de capsules vidéo par les Chambres Enseignement de Huy-Waremme, de Liège et de Verviers

Logo vidéo

Ce projet vise prioritairement les équipes éducatives. En effet, ces dernières sont régulièrement confrontées aux élèves et aux parents qui doivent faire un premier choix d’orientation en fin de tronc commun. Comment les enseignants conçoivent-ils leur rôle, en particulier au moment des conseils de classe ? Quelle vision ont-ils de l’enseignement qualifiant et des métiers manuels et techniques ? Quel discours tiennent-ils aux jeunes, aux parents ?

 

 

 

En savoir plus sur les nouvelles mesures régionales 

Illustration économie sociale

Le 26 mars dernier, il était prévu que la Chambre Emploi-Formation (CEF) organise une séance d’information, ouverte à tous, sur les nouvelles mesures en faveur de l’économie sociale prises par la Ministre MORREALE, en charge de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale, de l’Egalité des chances et des Droits des Femmes.

 

La Journée de la Formation pour Adultes (JFA)

JFA logoC’est dans cet objectif notamment qu’est organisée la Journée de la Formation pour Adultes. Cette journée entre acteurs de terrain est le moment privilégié pour faire connaissance aussi bien d’un point de vue du contenu, qui fait quoi ? Comment ? mais aussi qui sont les personnes qui travaillent au sein des différentes institutions et centres de formations ?

Une enquête pour capitaliser et partager l’information

Loupe


En février, les agences intérim du territoire ont été invitées à répondre à un court questionnaire. Plus de la moitié d'entre-elles ont complété cette enquête, nous permettant de récolter des informations précieuses sur les métiers recherchés dans le Bassin.


Ces résultats seront présentés à la prochaine réunion de la Chambre Emploi-Formation. Ils vont aussi être intégrés dans les données qu’analyse l’IBEFE pour établir son diagnostic de l’offre d’enseignement et de formation et définir ses thématiques communes.

 

Présentation Eramus + et Entr’Apprendre

La Chambre Enseignement de Huy-Waremme a organisé le 28 novembre 2019, à destination de l’ensemble des opérateurs d’enseignement et de formation du territoire une matinée d’information autour du programme Erasmus + et la plateforme eTwinning des actions de la Fondation pour l’Enseignement (projet Entr’Apprendre). Le but de cette matinée était de contribuer à outiller les opérateurs dans le cadre de leur pratique professionnelle.

On vous dit tout autour d'un pain au chocolat - 25 mars 2019

 

Dans le cadre de la semaine de la communication sur le dispositif Instance Bassin Enseignement qualifiant-Formation-Emploi (IBEFE), l'IBEFE de Huy-Waremme a organisé un petit-déjeuner d'échanges et de rencontres à destination des acteurs de terrain et des décideurs du territoire. Après avoir présenté le dispositif IBEFE et les actions réalisées ou en cours de préparation à l'Instance de Huy-Waremme (voir présentation ci-dessous), il s'en est suivi un échange très intéressant avec les participants sur les urgences et les atouts pour le Bassin EFE de Huy-Waremme.

Parmi les atouts, la taille humaine de ce territoire et l'intelligence des acteurs de l'enseignement, de la formation-insertion et de l'emploi de travailler ensemble sans clivage institutionnel. La qualité des partenariats permet de porter des projets ambitieux.

Parmi les urgences, la nécessité que les entreprises du Bassin s'impliquent dans les travaux de l'Instance et communiquent leurs besoins de main-d'œuvre et de formation. Autre défi pour le Bassin, la faiblesse de l'alternance dans les domaines de l'industrie, de la construction et des stage dans les services aux personnes.  

 

Présentation 25 mars 2019

Journées de découvertes de l’enseignement qualifiant à destination des directions des écoles fondamentales du Bassin de Huy-Waremme

CouvreuseLa Chambre Enseignement de Huy-Waremme a décidé de proposer aux directions des écoles fondamentales du territoire différentes journées de présentation et de découverte de l’enseignement technique et professionnel, y compris l’enseignement spécialisé de forme 3.

Par ce projet mené en inter-réseaux grâce à la collaboration de différentes écoles secondaires, la Chambre Enseignement souhaite favoriser une meilleure appropriation, par les directrices et directeurs du fondamental, tant des réalités du qualifiant que des structures de l’enseignement secondaire, spécifiquement du 1er degré commun et différencié. 

L’IBEFE a réuni au cours d’une matinée (11/12/2018), un panel de 7 intervenants, experts dans le domaine de l’emploi, de la formation et de l’enseignement, pour se pencher avec les acteurs locaux de la formation et de l’enseignement sur les questions suivantes :

  • Quels seront les effets de la digitalisation de l’économie sur l’emploi ?
  • Quels seront les besoins en compétences de l’économie wallonne ?
  • Face aux enjeux de la digitalisation de l’économie, comment se positionnent l’enseignement et la formation des adultes ?
  • Quelles compétences pour demain ? Et comment ?

Cette matinée a remporté un franc succès. Et a donné l’envie à de nombreux acteurs de poursuivre la réflexion … Ainsi, un séminaire inter Bassins va être réalisé sur ce thème au mois de mai et les Bassins de la province de Liège vont travailler ensemble sur cette thématique par le biais d’un pôle de synergie « Digitalisation » mis en place par l’IBEFE de Liège.

La conclusion de cet événement était que la digitalisation, c’est aujourd’hui et non une question pour demain. Un sacré défi à relever !

Si vous n'avez pas su participer à cette rencontre, vous trouverez quelques vidéos ci-dessous.

Qui sont les entreprises de notre territoire ? Quelles sont leurs demandes ? Leurs besoins en matière de recrutement ? Certes, nous avons des données quantitatives les concernant. Manque le volet qualitatif… Une carence à laquelle l’IBEFE compte bien remédier.

 

Au cœur des discussions des Chambres et de l’Instance, nos entreprises sont souvent un acteur primordial dans l’apport d’informations concrètes et constructives du marché de l’emploi de Huy-Waremme. Pourtant, elles sont peu représentées, par manque de temps ou de connaissances des apports que l’IBEFE peut lui apporter.

 

Comment palier cette absence ?

Au lieu d’attendre que les entreprises frappent à sa porte, l’IBEFE a décidé de mener son enquête qualitative en interpellant celles-ci directement, en face-à-face. En raison de leurs effectifs, de leurs secteurs et de premiers contacts pris, une trentaine d’entreprises ont été sélectionnées. Elles seront interrogées cet été à propos de 5 sujets prioritaires qui ont été dégagés : les places de stage et la formation en alternance ; le tutorat et le transfert de compétences ; les aides à la formation ; les aides à l’emploi ; la gestion de la diversité.

Un win-win de l’information

Le but de l’IBEFE est double :  récolter des informations précieuses de la part de entreprises de son territoire mais également leur apporter des renseignements quant aux thématiques développées lors de l’interview. Pour ce faire, un « dossier-entreprises » a été créé de la collaboration de l’IBEFE, la MIRHW, l’IRFAM, le Cripel et la plateforme Diversité-Wallonie. Celui-ci renvoie aux acteurs locaux du bassin de Huy-Waremme que les entreprises peuvent contacter dans le cadre de stages, de tutorat ou d’aides à l’emploi.

Tout est prêt pour investiguer… Bien entendu, nous ne manquerons pas de vous communiquer les résultats de notre enquête et les constats qui s’en dégagent

 

Logo Chambre Enseignement de Huy-Waremme

Objectifs et perspectives

 

Le Décret du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 30 avril 2009 relatif à la création d'Instances de pilotage inter-réseaux de l'enseignement qualifiant (IPIEQ) et à l'octroi d'incitants visant un redéploiement plus efficient de l'offre d'enseignement qualifiant dans une perspective de développement territorial tel que modifié par les Décrets du 17 octobre 2013 modifiant diverses dispositions en matière d'enseignement obligatoire et de promotion sociale (M.B. 28/10/2013) et du 11 avril 2014 modifiant le fonctionnement des instances de pilotage inter-réseaux de l'enseignement qualifiant (M.B. 07/08/2014) a mis en place dix Chambres Enseignement, une par bassin. Ledit texte précise que la Chambre Enseignement est un lieu d'information et de délibération entre les réseaux d'enseignement et les représentants du monde socioéconomique d'une zone en matière d'offre d'enseignement. Ses échanges sont éclairés par les apports de l'Instance du Bassin EFE, en particulier par la liste des thématiques communes définie par ledit bassin et la structure de l'offre au sein de celui-ci.

La Chambre Enseignement contribue à l’harmonisation de l’offre d’enseignement qualifiant de son territoire. Afin d'améliorer les chances d’insertion, sur le marché de l'emploi, des élèves et des jeunes issus des filières qualifiantes, il est nécessaire de soutenir les options économiquement porteuses et d'éviter une dispersion de l’offre, tant à l’intérieur qu’entre les différents réseaux afin de renforcer la collaboration, les complémentarités, les spécialisations au 3e degré de l'enseignement technique et professionnel de plein exercice et en alternance (art. 49).

Le redéploiement de l’enseignement qualifiant ne peut se concevoir sans une indispensable revalorisation de celui-ci qui doit cesser d’être perçu comme une relégation pour devenir l’outil d’un projet personnel raisonné et porteur. La revalorisation de l’enseignement technique et professionnel passe donc aussi par une meilleure orientation des jeunes, par une logique de concertation entre tous les acteurs du secteur de l'enseignement et de la formation, par l'instauration d'une confiance mutuelle entre l’ensemble des établissements scolaires des différents réseaux, par une collaboration accrue avec les Centres de Technologies Avancées (CTA) et les Centres de Compétence (CdC).

Dans le cadre de plans de redéploiement quadriennaux, la Chambre Enseignement a donc pour objectif de produire une dynamique de redéploiement progressif, cohérent et structuré de l’offre d’enseignement qualifiant du Bassin de Huy-Waremme (Zone 3) en :

  • Sensibilisant les représentants du monde scolaire à la réalité socioéconomique régionale et locale ;

  • Promouvant une logique de concertation et de co-responsabilisation inter et intra-réseaux entre les différents acteurs de l'enseignement qualifiant du bassin ;

  • Ajustant progressivement, grâce aux incitants prévus par le décret, l’offre d’enseignement qualifiant avec les pôles de développement socioéconomique du bassin.

Par ailleurs, la Chambre Enseignement peut initier ou participer à des projets ayant pour objectif la promotion, en inter-réseaux, de l'enseignement technique et professionnel. 

Administrativement, les Chambres Enseignement, bien qu’intégrées au dispositif bassins EFE, relèvent de la Direction Relations Écoles-Monde du Travail (DREMT), une direction de la Direction générale de l'Enseignement obligatoire (DGEO) du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les Chambres Enseignement fonctionnent sur base du Décret précité et de leur règlement d'ordre intérieur.

 

Composition et mode de prise de décision de la Chambre Enseignement de Huy-Waremme

 

Membres effectifs

  • 4 représentants des Conseils de zone concernés (confessionnel/non-confessionnel) ; soit 8 membres

  • 1 représentant de chaque Comité de concertation (confessionnel/non-confessionnel) ; soit 2 membres

  • 5 membres de la Chambre Emploi – Formation (président, 2 représentants des travailleurs, 2 représentants des employeurs)

  • 1 représentant du FOREm

  • 1 représentant de la Direction générale de l’Enseignement obligatoire

  • 5 représentants des Syndicats de l’Enseignement

 

Membres associés

  • 2 représentants de l’Enseignement spécialisé 

  • 2 représentants de l’Enseignement de promotion sociale 

  • 2 représentants du Conseil zonal de l’Alternance

  • 1 représentant de l’IFAPME

  • 1 représentant du Conseil zonal des CPMS


La présidence et la 1e vice-présidence sont assumées par un représentant des Conseils de zone ou des Comités de concertation. Afin de garantir l'alternance des caractères d'enseignement, ce mandat est annuel. La 2e vice-présidence est assurée par le président de la Chambre Emploi – Formation.

 

Prise de décisions


Les décisions sont prises par consensus des membres effectifs. Si le consensus ne peut être atteint, les décisions sont prises à la majorité absolue des membres effectifs présents à l'exception des représentants du FOREm et de la DGEO.

Concernant les actions de valorisation, les décisions sont prises par consensus des membres présents.

 

Plan de redéploiement quadriennal


Tous les 4 ans, la Chambre Enseignement, éclairée par le travail de Comités d'accompagnement élabore un plan de redéploiement de l'offre scolaire qualifiante et propose l'attribution d'incitants pour :

  • Le maintien d’options faiblement fréquentées ;

  • La fermeture d'options ;

  • La création d'options.
      

Dans son processus de sélection des projets qui seront, par la suite, présentés au Gouvernement par l'Administration, la Chambre Enseignement tient notamment compte de :

  • La correspondance avec les thématiques communes du bassin ;

  • La cohérence et la pertinence du projet au regard de l’offre de formation ;

  • L’utilisation d’outils pédagogiques de formation existant (CTA, CdC, etc.).


Les incitants consistent, entre autres, en :

  • L’octroi de périodes complémentaires aux périodes-professeurs ;

  • La possibilité d'obtenir certaines dérogations aux normes de maintien et de création ;

  • L’octroi d'un statut de priorité d’accès au Fonds d'équipement.